La Compagnie

L’histoire de la Cie Comme Si commence en 2005 à l’EDT91 (École Départementale de Théâtre de l’Essonne), où les membres fondatrices se rencontrent sur ses bancs lors d’une formation professionnelle d’acteur.ice. À leur sortie en 2007, ces comédiennes, mais aussi danseuses, façonnent un théâtre pluridisciplinaire, écrin dans lequel accueillir des rêveries d’enfance et leur questionnement sur le monde et nos sociétés. La Cie Comme Si prolonge ainsi l’ère/l’aire de jeu en proposant des formes aux niveaux de lecture multiples, créant ainsi un théâtre passerelle, s’adressant à tous les publics.. 

Au fil du temps, la Cie s’entoure d’autres artistes-créateurs, s’ouvrant à de nouvelles formes d’expression (son, vidéo), et densifie notamment son travail autour d’un théâtre gestuel et dansé. Également animés par la question de la transmission, les membres de la Cie Comme Si attachent à chacune de leur création un projet pédagogique ambitieux, permettant à un public amateur ou à des artistes confirmés, de découvrir leurs outils et leur esthétique.

La Cie questionne l’intimité de l’imaginaire, celui qui pourrait être aussi vrai que la réalité, à l’image d’un monde qui s’observerait par le trou d’une serrure…

L’équipe

Clément Belhache : direction artistique, créateur et interprète de Deux rien, de Do Did Done, chorégraphe et interprète de Baskets rouges

Aurore Déon : fondatrice de la compagnie, direction artistique, autrice et metteuse en scène de Baskets Rouges

Caroline Maydat : fondatrice de la Cie, direction artistique, créatrice et interprète de Deux rien, de Do Did Done, chorégraphe et interprète de Baskets Rouges

Thomas Appolaire : Vidéaste et interprète de Baskets Rouges

Anne-Sophie Arnaud : Comédienne, danseuse et voltigeuse, créatrice et interprète de Do Did Done

Karl Ludwig Francisco : créateur lumière et régisseur de Deux rien

Olivier Maignan : Créateur lumière et régisseur de Baskets Rouges

Elisa Monteil : Créatrice sonore et interprète de Baskets Rouges

Vincent Raffaitin : régisseur de Deux rien